Text Size

Chercher un article par mot clé

Europe, les hommes

Herman Van Rompuy - Portrait

Son parcours avant d'être désigné en qualité de Président du Conseil européen


Cet homme qui aura 65 ans fin octobre 2012, de formation philosophique et économique, a été, en Belgique, ministre du budget de 1993 à 1993, Président de la chambre des députés en 2007, Premier ministre fin 2008.

Il impressionne paraît-il par sa mémoire d'éléphant et sa très grande maîtrise technique des dossiers dans lesquels il est amené à intervenir. De plus il s'est toujours révélé comme un homme capable de faire émerger le consensus.

Pourquoi a-il été désigné ?

En raison de cette efficacité certes, mais aussi et peut-être surtout à cause de son extrême modestie et de sa réserve naturelle. Ce que certains ont pris pour un manque de personnalité, jusqu’à le qualifier de « Mr. Nobody ».

De plus sa désignation correspondait, paradoxalement puisqu'on venait de créer le poste, à une période où les leaders politiques nationaux reprenaient le gouvernail après des périodes où la présidence de la Commission européenne avait été très brillante (Ce qui explique, peut être, aussi les critiques que l'on fait à Monsieur Barroso).

On l'a donc préféré à un flamboyant Tony Blair.

Comment conçoit-il sa fonction ?


Il semble, que très conscient de cet environnement il la conçoive plutôt comme une fonction de « président de séance » : « Si l'on avait vraiment voulu créer une fonction de type présidentiel (…) on aurait du fusionner la présidence de la Commission européenne et la présidence du Conseil européen. (…) Je suis dans un rôle naturel de coordonnateur, de facilitateur de consensus et de compromis entre les 27 »

Comment s'est déroulé son premier mandat ?


Il a été très actif. Il a convoqué 6 réunions du Conseil européenne en 2009 et 2010, dont-une informelle, et deux réunions des membres de la zone Euro. En 2011, il a convoqué  cinq réunions formelles, une informelle, et quatre sommets de la zone Euro.

En ce qui concerne la représentation de l'Union, il a su se coordonner très étroitement avec le Président Barroso. Le premier s'occupe de représenter l'Union sur le plan de la politique étrangère et de la diplomatie, tandis que le second est responsable des questions économiques et financières.

C'est cependant à ce niveau qu'apparait l’ambiguïté du dispositif mis en place par les 27 : Il n'est pas possible que le Président du Conseil Européen n'ait pas de visibilité internationale, mais il risque d'exister un certain flou pour les interlocuteurs extérieurs à l'Union quant aux prérogatives respectives du Président du Conseil Européen, du Président de la Commission, de la Haute représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

Conclusion :


C'est dans ces conditions qu'il a été réélu pour un second mandat qui va le mener au 30 novembre 2014.

On comprend bien que les chefs d'états européens, en tous cas certains, ont voulu faire perdurer cette situation qui les laissent très libres.

Le second mandat risque peut-être d'être plus délicat. Il faut incontestablement que l'Europe bouge plus vite dans la voie de l'intégration économique et aussi en matière de politique étrangère unique.
Herman Van Rompuy ne devrat-il pas se positionner plus en garant de la cohésion, en promoteur de plus de fédéralisme ? Ne devrat-il pas faire s'engager beaucoup plus le trio Van Rompuy, Barroso, Ashton ? S'il n'arrive pas à le faire, au besoin en prenant directement à témoin les citoyens des 27 pays, l'Europe ne risque-t-elle pas de régresser fortement ?



Nos sources : La Croix 24 décembre 2009 « Le président européen Herman Van Rompuy avance à pas décidé » et 15 décembre 2010 « Herman Van Rmpuy, horloger des sommets européenns » par Sébastien Maillard. Nouvelle Europe (en ligne) 5 mars 2012 « Herman Van Rompuy : comment être ami avec tout le monde sans être aimé par personne » par Annamària Toth.



Ce fichier est disponible selon les termes de la licence Creative Commons Paternité 3.0 Unported. Vous êtes libre :
de partager – de copier, distribuer et transmettre cette œuvre
d’adapter – de modifier cette œuvre
Sous les conditions suivantes :
paternité – Vous devez citer le nom de l’auteur original de la manière indiquée par l’auteur de l’œuvre ou le titulaire des droits qui vous confère cette autorisation (mais pas d’une manière qui suggérerait qu’il vous soutienne ou approuve votre utilisation de l’œuvre).

Page 16 sur 16

D'une manière générale, sauf règle de copyrigt particulière figurant en tête ou en pied d'un article, vous êtes libre de partager – de copier, distribuer et transmettre les fichiers publiés sur ce site  sous les conditions suivantes de paternité : Vous devez citer le nom de l’auteur original de la manière indiquée par l’auteur de l’œuvre ou le titulaire des droits qui vous confère cette autorisation (mais pas d’une manière qui suggérerait qu’il vous soutienne ou approuve votre utilisation de l’œuvre). Pas de modification - Vous n'avez pas le droit de modifier, de transformer ou d'adapter les fichiers publiés sur ce site.

Login Form