Text Size

Chercher un article par mot clé

Livres et articles sur les ONG

ONG - générosité - le magazine Challenges s'y intéresse aussi

A.C.C.E. étudie les ONG sous l'angle de la manière dont elles utilisent les fonds collectées depuis 2009 (chiffres de 2008). Ce travail s'est poursuivi depuis cinq ans ce qui nous permet de donner, quoi qu'il reste encore beaucoup à faire, à ceux qui veulent donner efficace une information de plus en plus pertinente et complète.

D'autres effectuent le même travail que nous

D'autres s'y intéressent, ce qui démontre, s'il en est besoin, le bien fondé de notre démarche. Déjà en décembre 2010, je vous faisais part de l'article publié par le magazine "Capital", et procédais à l'analyse comparative de nos démarches. Mais en 2011 je n'ai pas retrouvé de tel article dans le magazine.

Cette année c'est le magazine économique "Challenges" qui publie, sous la plume d'Héloïse Bolle, dans son numéro daté du 4 décembre 2014, en page 94 et 95, une étude intitulée "A qui donner en toute confiance". Je m'y suis donc intéressé de près.

Le travail de "Challenges"

Même s'il est publié dans la rubrique "Finances privées", avec en titre "niche fiscale" l'article relève du même esprit que notre étude. On y retrouve d'ailleurs les mêmes préoccupations "moins le coût de la collecte et les frais de gestion pèsent sur le budget, mieux c'est" ou "Selon Gérard de La Martinière, président du Comité de la charte, un signe ne trompe pas, la transparence". Ceux qui suivent notre travail retrouveront là nos préoccupations.

L'indépendance aux subventions que nous étudions de près, est aussi bien relevée. Tant dans le propos cité d'un professeur d'université à la retraite "MSF ne reçoit que très peu de subventions publiques. Ainsi, l'équipe a moins les poings liés, elle est motivée par ce qu'elle fait, et non par ce qu'on lui demande!"(ndlr: MSF ne dépend effectivement des subventions qu'à hauteur de 5% de sa collecte globale de fonds tant auprès du privé que du secteur public), que dans la démarche retenue page 95 qui élimine certaines ONG, au motif qu'elles dépendent trop du secteur public, de son tableau.

Nous avons également étudié les chiffres. Une chose nous étonne, c'est les divergences entre nos chiffres de ressources (nous les avons indiqué ci-après en marge dans le fac-similé de l'article) et certains de ceux retenus par la journaliste. Vous pourrez constater l'exactitude des chiffres que nous avons retenus puisque dans chaque "fiche" d'ONG que nous avons établis vous avez un lien direct avec le compte "emplois ressources" établi par l'ONG sous le contrôle, au moins, de son Commissaire aux comptes. Nous sommes par contre moins étonnés de la divergence en ce qui concerne le pourcentage des ressources dédiés à la mission. En effet dans notre démarche, dans laquelle nous n'excluons pour notre part aucun organisme, nous vous expliquons que les organismes utilisent, quant ils en disposent, des ressources autres que la générosité du privé et les subventions publiques pour leur action sociale, des revenus du patrimoine (les legs par exemple) où des facturations de services (prix de journée par exemple). C'est pourquoi nos pourcentages excédent parfois les 100%.

Plagia ou préoccupations similaires?

Je ne ferai pas l'offence à la journaliste de Challenges de penser qu'elle a plagié notre travail. Outre le fait que l'article évoqué a été publié le 4 décembre, et que notre première analyse "ONG - Classement 2014 - Importance du pourcentage de la collecte consacré à l'action sociale" l'a été le cinq, les différences montre que l'approche n'a pas été tout à fait iddentique. De plus le tableau de Challenges comporte une rubrique "notre avis" que nous n'avons encore pour notre part que très peu développée, quoi que certaines remarques nous aient déjà attirées des courriers ou des téléphones mécontents de certains organismes.

Cette analyse, proche de la notre, nous conforte dans l'idée de poursuivre, tout au long de l'année, et années après années, nos analyse au profit de ceux qui souhaitent, au delà de l'émotion donnée par certaines causes, avoir une générosité la plus efficace possible.

Aquidonnerp94annotee 

Aquidonnerp95annoteebis
 

 

Page 5 sur 5

D'une manière générale, sauf règle de copyrigt particulière figurant en tête ou en pied d'un article, vous êtes libre de partager – de copier, distribuer et transmettre les fichiers publiés sur ce site  sous les conditions suivantes de paternité : Vous devez citer le nom de l’auteur original de la manière indiquée par l’auteur de l’œuvre ou le titulaire des droits qui vous confère cette autorisation (mais pas d’une manière qui suggérerait qu’il vous soutienne ou approuve votre utilisation de l’œuvre). Pas de modification - Vous n'avez pas le droit de modifier, de transformer ou d'adapter les fichiers publiés sur ce site.

Login Form